BAREMBACH

Bienvenue sur le site de la Commune de Barembach

BAREMBACH

 BATTUES DE CHASSE

Des battues de chasse seront effectuées sur la Commune de Barembach sur les lots de chasse aux dates suivantes :

Lot 1

- samedi 06 novembre 2021

- dimanche 07 novembre 2021

- dimanche 21 novembre 2021

- dimanche 05 décembre 2021

- dimanche 16 janvier 2022

 

Lot 2

- samedi 06 novembre 2021

- samedi 27 novembre 2021

- dimanche 26 décembre 2021

- samedi 29 janvier 2022


 

 INFORMATIONS

Nom des habitants : Barembachois - Barembachoises

Nombre d'habitants (2018) : 863

Maire actuel : André MEYER (voir section élus)

 

GEOGRAPHIE

Barembach est située dans une vallée perpendiculaire à celle de la Bruche. Le village fait partie du canton de Schirmeck et de l'arrondissement de Molsheim. Il se situe à la frontière est du territoire communal de Schirmeck. Le village est situé à 350 mètres d'altitude. La superficie du village atteint 9,9 km2. Ses habitants sont appelés les Barembachois. La forêt de Barembach recouvre plusieurs sommets tels que la Pépinière (666 mètres d'altitude), la Baraque des Bœufs (781 mètres d'altitude), l'Ordon Saxe (690 mètres d'altitude) et le Haut de la Brûlée (715 mètres d'altitude).

Barembach a pour communes limitrophes Natzwiller au sud et au sud-est, Grendelbruch à l'est, Russ au nord-est puis au nord, Schirmeck au nord-ouest et à l'ouest, Rothau au sud-ouest.

HISTOIRE

Barembach a été entièrement détruite en 1875 par un violent incendie. Après la reconstruction du village presque immédiatement après la catastrophe, son économie repart d'abord à partir de l'élevage, la sylviculture et l'agriculture. Des moulins et des scieries voient le jour ainsi qu'un atelier de fabrication de galoches, qui est transformé plus tard en atelier de tissage. Une entreprise est créée par Camille Glaszmann, qui se spécialise dans les accessoires. L'entreprise est vendue en 1964 puis reprise par Mecatherm, qui agrandit les bâtiments. Peu avant la Libération, le village abrite le quartier général du maréchal de Lattre de Tassigny, qui lui sert de tremplin pour libérer la région. À compter que Barembach possédait initialement toute une partie de la commune de Rothau se situant sur la rive nord de la Rothaine.